Journal d'un journaliste


Journaliste, "grand reporter", et conseiller d'une maison d'édition, Robert de Saint Jean s'est trouvé, par sa double profession, au carrefour du monde politique et du monde littéraire, qu'il a su observer l'un et l'autre avec une exemplaire attention de témoin.

Au jour le jour, il a noté des impressions, des portraits, des dialogues ou des confidences qui forment, à travers le choix qu'il nous en propose, un très ample tableau familier de ces quarante dernières années, un véridique album d'instantanés. De Briand à de Gaulle, de Pétain à Khrouchtchev, nombreuses sont les grandes figures historiques ainsi approchées, découvertes, tandis que passent et repassent, de mieux en mieux connus, une quantité de personnages de première grandeur, tels Valéry, Claudel, Mauriac, Gide, Céline, Cocteau ou Green, pour ne citer que les plus célèbres.

Jamais sur le devant de la scène, comme le sont trop souvent les mémorialistes, mais toujours présent, ne serait-ce que dans le ton, la mesure, la justesse du regard et une certaine distance ironique parfois, nécessaire au relief du récit, Robert de Saint Jean nous donne l'illusion d'avoir nous-mêmes vécu, de l'intérieur, cette époque de trouble, d'insouciance et d'angoisse, qui apparaît de plus en plus, avec le recul, comme un âge d'or des écrivains français, et la période charnière de l'histoire contemporaine. Voici en somme, singulier dans sa profondeur sans tapage, riche d'enseignement et de révélations sensibles, habile, divers et foisonnant, le précieux journal d'un honnête homme du XXe siècle, pour qui le temps n'aura pas été perdu, puisque voici, vivants comme il les a vus, les jours évanouis.
Ce texte fait référence à l'édition publiée en 1974 chez Grasset.

Journal d'un journaliste

Acheter chez Amazon

Aucun avis

Vous avez lu cet ouvrage ? Donnez votre avis :




Les codes HTML seront supprimés à l'exception des liens, du gras, de l'italique et du souligné.

 4 9 9 Recopiez le code dans le champ de contrôle

Pensez à votre adhésion

 



Suivez les Anciens sur...

Facebook Twitter RSS