Mort d'un berger


Mort d'un berger

Acheter chez Amazon

Product Description

184 pages. Envoi manuscrit de l'auteur en page de faux-titre. Très bon état Couv. fraîche Intérieur frais In-8 Carré Broché Nrf. Roman. 'La fin du monde, ça sera quand le Soleil et la Terre se mélangeront pour former la même soupe lumineuse. Dans le Mercantour, au nord de la Provence, c'est souvent la fin du monde. Surtout l'été. (...)'

Amazon.fr

Qu'on se figure un roman policier paysan avec un décor choisi – le Mercantour –, une galaxie de personnages bien campés et une intrigue qui nous tient gentiment en haleine. La mort d'un berger est annoncée dès la première ligne, mieux, elle est annoncée dès le titre du roman de Franz-Olivier Giesbert.
Les Parpaillon sont éleveurs de moutons de père en fils. Le fils Parpaillon est retrouvé mort le long d'un chemin. Mystère. "Son fils était tombé, ce sont des choses qui arrivent, sur une grosse pierre d'une vingtaine de kilos". À partir de ce fait tragique se réveillent toutes les inimitiés vivaces de la campagne. Et elle sont nombreuses ! Marcel Parpaillon, quatre-vingts ans, accuse Titus, le chien du voisin. Bientôt c'est la maison du voisin qui s'enflamme et des coups de feu qui éclatent... Mais qui a tué qui dans cette affaire ? Simple querelle de voisinage ? Rien n'est moins sûr car autour de ce nœud d'intrigues, voici qu'on découvre d'autres personnages tout aussi capables d'avoir fait le coup. La grande question se pose : finalement, qui est le coupable ? L'abbé Rikonovski ? Archibal Davenport, l'écrivain américain fatigué ? Vincent Sauvegnolle, le maire affairiste qui lorgne sur les propriétés de la région ? Un loup légendaire, fantasmé ou bien réel ? Giesbert s'amuse dans La Mort d'un berger en nous invitant à une bonne petite partie de Cluedo à la campagne avec en prime une réflexion sur la toute-puissance de la nature et la cruauté des êtres. --Denis Gombert

Pensez à votre adhésion

 



Suivez les Anciens sur...

Facebook Twitter RSS